Accueil » Accueil » Institut Imagine : Fin de la 5ème session des 120h Chrono

Institut Imagine : Fin de la 5ème session des 120h Chrono

Ce sont des participants de différents profils (élèves, étudiants et techniciens de l’audio-visuel ) qui  viennent de finir  leur formation à l’Institut IMAGINE. L’activité dénommée ” 120 heures Chrono” vise  à initier les jeunes au langage cinématographique (écriture de scénario, prises de vue, du son et les techniques de montage). La fin de la formation a été marquée par une série de projection de films de 3mn réalisées par les stagiaires. C’était ce 21 Juillet 2018 à l’Institut IMAGINE  en présence évidemment des stagiaires, de leurs parents et de leurs encadreurs.

C’est  la 5ème session des “120 h Chrono” qui vient de prendre fin ce 21 Juillet 2018 à l’Institut IMAGINE. Projection des films réalisés par les stagiaires, échanges à bâtons rompus sur  les films projetés et partages d’expériences ont marqué la clôture de la formation.  C’est donc dans une atmosphère très détendue et sans tabou que se sont déroulés  les échanges entre apprenants et encadreurs sous  les regards et les oreilles témoins des parents.

Le Directeur Général de l’Institut IMAGINE prodiguant des conseils aux stagiaires©ArtistesBF2012

Le Directeur Général de l’Institut IMAGINE Gaston KABORE a saisi l’occasion pour féliciter les formateurs pour leur dévouement et le sacrifice consenti  durant la formation. A l’endroit des stagiaires, le fondateur de l’Institut IMAGINE leur a prodigué des conseils. ” Il faut continuer de se perfectionner en  essayant toujours  d’écrire de petites histoires “, dit Gaston KABORE. Pour cela, il faut bien commencer  chaque histoire  en  ayant une maîtrise parfaite  du personnage de cette histoire, “car, on ne peut pas écrire une histoire sans connaître le personnage sur qui on écrit. Il faut donc connaître le personnage, créer des situations, créer des obstacles pour finir fort  une histoire”, souligne Gaston KABORE.

Au total, 4 films de 3 mn ont été projetés. “LE LOYER”, le Curé”, “prise de conscience” et “Jacques” sont les titres des films qui, bien que de courtes durées racontent de belles histoires  avec  des messages assez forts.

©ArtistesBF2012

Pour Toussaint ZONGO, l’objectif est atteint car selon lui,” Le but, c’est de faire en sorte que ces formations puissent être bénéfiques aux apprenants non pour en faire forcément d’eux des cinéastes mais pour leur donner le goût et leur apprendre le langage cinématographique”

Madina OUEDRAOGO,  Ingénieur en montage de film et formatrice dit avoir gardé de bonnes impressions :

©ArtistesBF2012

” parce que j’ai rencontré des  participants qui voulaient réellement apprendre et en cela, ils donnaient le meilleur d’eux-mêmes. La seule difficulté pour nous en tant que formateur, était de pouvoir les amener à s’approprier du logiciel de montage  dans le laps de temps qui nous était imparti par la formation. Comment faire en sorte que chaque participant puisse manipuler et se familiariser au logiciel, c‘était véritablement  là le souci majeur vu que nous étions contraints par le temps. Autrement, ils avaient de très bonnes histoires et cela facilitait le  travail. Il faut dire que je suis très fier du travail abattu durant la semaine. J’ai aussi beaucoup appris  des participants parce qu’ils ont réussi à me redonner l’envie de toujours  faire le montage et de transmettre ce que j’avais comme savoir. Très réceptifs, ils m’ont amené quelque fois à me surpasser pour faire mieux et répondre surtout à leur attente”, nous apprend  la formatrice.

C’est tout naturel donc si les stagiaires se sentent bien outillés et capables déjà de réussir des rôles sur le terrain

Sheîda Océane TRAORE : Stagiaire

©ArtistesBF2012

La formation m’a permis d’approfondir  ce que j’avais appris en cinéma les quatre dernières années. Pendant la formation, je me suis beaucoup intéressé montage et à l’écriture du scénario. Ce n’était pas si simple parce que j’avoue qu’il y a eu des hauts et des bas pour trouver une idée générale  à notre projet de film. Ce qui a été le plus difficile, c’était aussi le scénario. On avait quatre scénarios  et on ne savait pas lequel choisir; et c’est le formateur qui nous guidé dans notre choix.

Après cette formation, je pourrai concrètement bien jouer le rôle d’assistante réalisatrice et participer à une écriture de scénario. Ce que je souhaite, c’est que IMAGINE continue de nous encourager bien qu’ils le font déjà assez !

Antar Yacer DIALLO : Stagiaire

©ArtistesBF2012

Avant de venir à la formation, on nous a dit que c’est pour nous apprendre la réalisation, le montage du son et le cadrage etc… Ce sont des choses que je ne connaissais pas  du tout parce que je n’ai jamais vu ni assister à un plateau de tournage. Rien ! Absolument rien ! Avec cette formation, j’ai beaucoup appris. Je ne suis pas déçu parce qu’actuellement, je me sens capable d’écrire mon scénario et réaliser mon propre film.

En rappel, sur les 7 sessions de 120h chrono prévu au titre de 2018, deux sont encore attendues. La prochaine (la 6ème probablement) démarre  dès ce 23 juillet 2018 à l’Institut IMAGINE.

Artistesbf