Accueil » Accueil » Les techniques de réalisation et de prise d’images

Les techniques de réalisation et de prise d’images

Cette formation a été menée du 5 au 21 décembre 2016 par Laurent Chevallier,  réalisateur français de documentaires et opérateur de prise de vues, et Parfait Kaboré, réalisateur et opérateur burkinabè. Fondé sur les techniques d’élaboration d’un film documentaire, l’atelier était destiné aux jeunes professionnels curieux de découvrir ces méthodes, et aux réalisateurs plus expérimentés désirant enrichir leur savoir faire.


A partir du visionnage de plusieurs films, Laurent Chevallier a mis en avant l’importance d’être en immersion dans l’univers du personnage, et sur des durées longues qui permettent de construire un lien de confiance et de complicité entre filmeur et filmé. Les stagiaires ont pu ressentir la nécessité d’affirmer leur subjectivité tout en étant à l’écoute de leur sujet.
Pour préparer les stagiaires à filmer le réel et rester à l’affût de l’événement, Laurent Chevallier et Parfait Kaboré ont proposé divers exercices de prises de vue afin que la caméra devienne un prolongement du corps, qui permet d’improviser avec ses personnages. Des thèmes comme filmer la musique ou filmer la mémoire ont été abordés. Des bases en techniques de prise de sons ont permis aux stagiaires de finir leur formation en partant filmer sur le vif, durant deux jours de tournage où il était demandé de filmer le travail.
Ces expériences ont éveillé davantage l’intérêt des stagiaires pour le genre documentaire, et fait naître chez certains des promesses de films à venir…

Liste des films présentés aux stagiaires par Laurent Chevallier
Little Karim, 1985,
Djembefola, 1991
Pour de vrai, pour de faux, 2014
Apö Karim,2011
Hadja Moï, 2005
Voyage au pays des peaux blanches, 2002
Au sud du sud,1991
Momo le doyen 2006
La trace de Kandia, 2014
La pépinière du désert, 2009