Accueil » Accueil » L’Institut Imagine de Ouagadougou reçoit Yoporeka SOMET

L’Institut Imagine de Ouagadougou reçoit Yoporeka SOMET

Yoporeka Somet présentera ses travaux en égyptologie qui ont fait l’objet d’une thèse de doctorat ayant pour titre « L’Égypte ancienne : un système africain du monde », récemment soutenue à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

Ce sera aussi l’occasion d’échanger sur la vie et l’oeuvre d’Anthony William Amo.

Yoporeka Somet will introduce you to his work in Egyptology, notably his

PhD dissertation recently presented at the UCAD (Cheikh Anta Diop University of Dakar), on : « Ancient Egypt: An African World System ».

This will also be an occasion to present his new book on the life and work of the African philosopher Anthony William Amo (1703-1758)

Dimanche 26 février 2017 – 15h

Sunday 26 February at 3pm

Contact : (+226) 25 36 46 16

Yoporeka Somet est philosophe et égyptologue. Il est auteur des livres : L’Afrique dans la philosophie – Introduction à la philosophie africaine pharaonique (Paris, Khepera, 2005), Cours d’initiation à la langue égyptienne pharaonique (Paris, Khepera, 2012), L’égyptien ancien par les textes (Paris, Khepera, 2013), Anthony William Amo, sa vie et son oeuvre [Présentation] (Plessis Trévise, Teham, 2016). Il collabore aussi à ANKH, Revue d’égyptologie et des civilisations africaines.

 

 

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR (UCAD)

École doctorale ARCIV – Faculté des lettres et sciences humaines

Thèse de doctorat unique d’égyptologie

L’Égypte ancienne : un système africain du monde

soutenue le samedi 29 octobre 2016, devant le jury composé de :

Prof. Aboubacry Moussa LAM, UCAD, directeur de thèse et examinateur

Prof. Babacar Buuba DIOP, UCAD, président et rapporteur

Prof. Dr. Hartwig ALTENMÜLLER, Université de Hambourg, rapporteur

Prof. Stephen QUIRKE, University College, Londres, rapporteur

Prof. Babacar SALL, UCAD, rapporteur

Dr. Aminata SACKHO-AUTISSIER, Musée du Louvre, Paris, examinatrice

RESUME

Ce travail examine tour à tour les principales idées de la cosmogonie de l’Égypte ancienne et s’efforce de comprendre leur impact sur l’organisation sociale et les institutions, ainsi que la conception de la mort et la possibilité d’une vie après la mort, chez ce peuple. Il en ressort qu’une cohérence interne sous-tend la vision du monde des Égyptiens anciens, depuis la naissance de l’univers, l’organisation de la société et les institutions qui en découlent, ainsi que la manière dont la mort était perçue. Nous sommes dès lors en présence d’un système du monde, organisé autour de la notion centrale de Maât, entendue à la fois comme équilibre cosmique, ordre social juste et promesse d’éternité. À l’image de la société qu’il organise, ce système est authentiquement africain, comme en témoigne encore, en divers domaines, le monde africain contemporain, malgré sa profonde déstructuration. Enfin, sa cohérence et son équilibre interne –Maât– dont Pharaon reste le meilleur garant, sont peut-être ce qui explique la stabilité et la longévité du régime politique égyptien, dans le monde ancien.

Thesis title: « Ancient Egypt: An African World System »

ABSTRACT

This thesis examines a set of linked concepts in ancient Egyptian cosmogony, with a view to clarifying their impact on the organizational and institutional options of that society, on its conceptualization of death, and on its speculations about the afterlife. One emerging conclusion is that the worldview of the ancient Egyptian people—a comprehensive system of concepts ranging from the origin of the universe, the organization of society, through the generation of institutions, all the way to a systematic conceptualization of death—was held together by a central, systemic concept, Maât. As an organizational concept, Maât operated on several simultaneous levels: it ensured the overall balance of the universe; it guaranteed a just social order in the existing world; and it offered a promise of eternal life in the hereafter.

This worldview, like the society whose organization it was designed to undergird, was, on the evidence, African, as any accurate observation of contemporary Africa in its multifaceted reality may attest, despite the profound disarticulation of African society over the course of post-pharaonic history. The study ends on a reasoned surmise: possibly, the explanation for the exceptional stability and longevity, among all regimes in antiquity, of the ancient

Egyptian political regime, was this internal balance –Maât, of which the institution of

Pharaonic power long remained the optimal surety.

Anthony William Amo, sa vie et son œuvre

avec une présentation de

Yoporeka Somet

Teham, 2016

Alors même que son oeuvre philosophique, longtemps ignorée est toujours très mal connue, le seul nom d’Anthony William Amo suscite curiosité et intérêt, notamment en Afrique, parmi la jeunesse. Le but de cette publication est de permettre enfin aux lecteurs, jeunes et moins jeunes, d’avoir accès à cette oeuvre méconnue non seulement du grand public, mais aussi des spécialistes. Né vers 1703 à Axim, à l’extrême sud-ouest du Ghana actuel, le jeune Amo a été emmené vers l’âge de trois ans en Hollande, pour ensuite être offert en cadeau au duc de Wolfenbüttel, en Basse-Saxe. Cette famille princière va cependant assurer son éducation avec l’attention, la considération et la protection réservées à tous ses autres membres. Amo va ainsi étudier le droit à l’Université de Halle, puis la psychologie, la médecine et la philosophie à l’Université de Wittenberg où il enseignera par la suite.

Cet ouvrage comprend, outre sa propre thèse de philosophie, [De l’apathie de l’âme humaine (1734)], un travail de recherche dont il a assuré la direction, [Sur les idées distinctes des choses qui appartiennent soit à notre âme, soit à notre corps organique vivant (1734)], ainsi que le cours rédigé pour ses enseignements à l’Université, [Traité de l’art de philosopher avec simplicité et précision (1738)]. Il est accompagné d’une présentation de sa vie et de son oeuvre par Yoporeka Somet, docteur en philosophie de l’Université de Strasbourg.

Anthony William Amo – sa vie et son oeuvre, Présentation de Yoporeka Somet, Plessis Trévise, Teham Éditions, 2016 – isbn : 9791090147201 – format 13×20 cm 456 pages

Plan d’accès à l’Institut IMAGINE

L’Institut Imagine est situé à Wayalguin au secteur 21 de Ouagadougou, entre la gare et l’échangeur de l’est à 400m au côté gauche de la station Total au croisement des rues Bayenna et 27.50 non loin du grand Séminaire Saint Jean-Baptiste.

Institut IMAGINE

01 BP 2713

Ouagadougou 01

BURKINA – FASO

Téléphone : 00226 25364616

Email : imagine@fasonet.bf

Site internet : www.institutimagine.com

Teham Éditions

97, av. du Général de Gaulle

94420 Le Plessis Trévise – France

Téléphone : 0033 667236856

Email : contact@tehameditions.com

Site internet : www.tehameditions.com